Le livre Les Intouchables d’Etat du journaliste Vincent Jaubert met en lumière les rémunérations très importantes touchées par certains hauts fonctionnaires. Au-delà de 150.000 euros net par an.

Le président de la République est à la tête de l’Etat, et pourtant… il n’est pas le mieux payé. C’est ce que révèle le livre Les Intouchables d’Etat, du Vincent Jaubert, dont L’Obs publie des extraits. Le journaliste a réussi à mettre la main sur des notes confidentielles listant les hauts fonctionnaires touchant les rémunérations les plus importantes. Surprise, en 2012, plus de 600 d’entre eux auraient bénéficié d’un salaire supérieur à 150.000 euros net par an, la somme qu’avait fixée François Hollande pour le chef de l’Etat et le Premier ministre.

Et le ministère où l’on trouverait le fonctionnaire le mieux rémunéré de l’Hexagone serait celui des Affaires étrangères. Il s’agirait de l’ambassadeur de France en Afghanistan, poste exposé et dangereux, toucherait 29.000 euros net par mois, dont une grande partie – 23.000 euros correspondant à une indemnité de résidence – ne serait pas imposable. Les ambassadeurs en Irak et au Yémen bénéficieraient aussi d’un traitement confortable.

Un document interne, intitulé “REM 150” – pour “rémunération 150.000 euros -, révèle aussi, spécifiquement au sein du ministère de l’Economie et des Finances, le nombre de ces fonctionnaires grassement rémunérés. “Nous voulions savoir qui, à Bercy, était mieux payé qu’eux (le président et le Premier ministre, ndlr)”, a expliqué au journaliste l’un des destinataires de la note. “Nous espérions mettre un peu de cohérence dans ces pratiques d’Ancien Régime… Evidemment, Bercy voulait éviter à tout prix que cette note ne soit rendue publique”.

Muriel Pénicaud faisait partie du club

Le document en question révèlerait qu’en 2015, ce sont 150 cadres du ministère qui étaient au-dessus de 150.000 euros net par an. Dont un conseiller “contractuel” qui n’aurait été sous l’autorité ni de Christian Eckert, alors secrétaire d’Etat au Budget, ni de Michel Sapin qui était en charge des Finances, selon ce dernier. “Je ne peux pas vous donner la même assurance s’agissant du cabinet Macron”, à l’époque ministre de l’Economie, aurait-il indiqué à Vincent Jaubert. Du côté de l’Elysée, on préfère botter en touche sur ce cas…

Mais au gouvernement, il y en a une qui est bien informée sur les importantes rémunérations des hauts fonctionnaires. C’est Muriel Pénicaud, ministre du Travail, qui était payée 225.000 euros brut par an lorsqu’elle était à la tête de Business France, une agence publique.

La Cour des comptes s’est déjà penchée sur la rémunération des hauts fonctionnaires entre 2013 et 2015, dont elle a dénoncé le niveau élevé dans un référé rendu public le 20 décembre dernier. Elle estimait ainsi que 43% des personnels de l’Etat touchant plus de 150.000 euros net par an étaient des administrateurs généraux des finances publiques ou des hauts fonctionnaires des services de contrôle budgétaire et comptable ministériel. Les Sages pointaient alors des “problèmes d’équité et de cohérence” avec le reste de l’administration.

Source : Capial

 

Donner votre avis !

Commentaires